Bienvenue à Givenchy-en-Gohelle (62580)
Bienvenue
La bataille de la crête de Vimy

La bataille de la crête de Vimy et ses conséquences sur le CANADA

Article détaillé ici

Parce que la paix et la liberté sont les choses les plus précieuses…Parce que nous ne devons pas oublier que nos frères canadiens sont venus verser leur sang sur notre terre, pour préserver cette paix et cette liberté… En 2017, les Givenchyssoises et Givenchyssois, rendront hommage aux valeureux soldats canadiens qui ont libéré notre village en avril 1917.

Aujourd'hui encore, pour les canadiens, la bataille de la crête de Vimy est considérée comme un moment déterminant pour le Canada, celui où le pays sortit de l'ombre de la Grande-Bretagne et se sentit capable de grandeur. Cette bataille évoque pour les canadiens, l'effort commun de toutes les unités canadiennes qui combattirent ensemble pour la première fois afin de parvenir à la victoire. Pour les canadiens, c'est en quelques sorte la toute première victoire militaire nationale,et donc une grande source de fierté...

Environs de l’endroit actuel du Mémorial, en 1917   Crête de Vimy en 1917

Au printemps 1917, le commandement allié confia aux canadiens, la difficile mission de conquérir la crête de Vimy et d'en chasser les allemands, qui y étaient installés presque sans interruption depuis le début de la première guerre mondiale.

Les 4 divisions composant le corps de l'armée qui attaquaient ensemble pour la première fois, prirent la crête d'assaut le 09 Avril 1917 à 5h30. Plus de 15000 fantassins canadiens se lancèrent à l'assaut des positions allemandes situées sur une crête de 7 kilomètre de long, solidement fortifiée. Cette crête étaient considérée comme un véritable cimetière car les précédentes attaques françaises avaient échoués, leur infligeant plus de 100000 pertes.

 La colline 145, la plus élevée et la plus imortante, là où se trouve aujourd'hui le Mémorial Canadien, fut gagnée lors d'une charge frontale à la baïonnette contre les postes de mitrailleueuses.

Trois autres journées de combats acharnés concrétisèrent la victoire finale des canadiens. Cependant, cette victoire eut un coût élevé: 3598 Canadiens furent tués et 7000 autres blessés.

Le brigadier général A.E. Ross déclara après la guerre : "Au cours de ces quelques minutes, j'ai été témoin de la naissance d'une nation."